Skip to content

Hommage à Anne-Marie Buhoro

Project Update / Democratic Republic of the Congo 2 February 2022

Date and time

01:00 01:00

Location

Portrait of Anne Marie Buhoro

Le Fonds mondial pour les Survivant.es de violences sexuelles en période de conflits (GSF) rend aujourd’hui hommage à Anne-Marie Buhoro, victime de féminicide le 28 janvier 2022.

Anne-Marie travaillait pour la Fondation Panzi et supervisait les activités du projet conjoint de la Fondation et de GSF dans la région de Minova en République démocratique du Congo (RDC), visant à mettre en place des mesures de réparation intérimaire avec et pour les survivantes.

Anne-Marie a œuvré à défendre et soutenir les survivantes, devenant ainsi une figure emblématique de cette lutte à Minova. Son dévouement était sans limite.

Anne-Marie a été tuée par balle par son conjoint, capitaine des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Celui-ci a été immédiatement arrêté et est aujourd’hui détenu.

Elle laisse six enfants derrière elle.

Dès l’annonce de sa mort samedi, les survivantes, les membres de la communauté et ses collègues ont réalisé une marche à Minova pour réclamer justice.

Ce meurtre illustre les violences familiales et les féminicides si nombreux contre lesquels il est urgent de mettre en place une politique de prévention et de répression efficace.

Nous perdons une collègue chère et adorée. Nous nous souviendrons de son engagement auprès des survivantes et de son sourire qui illuminait même les situations les plus dures.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille d’Anne-Marie et à nos collègues auxquels nous réaffirmons notre soutien.

Aux côtés de la Fondation Panzi, le Fonds mondial œuvrera pour que l’auteur de ce crime soit jugé dans les plus brefs délais.

Son souvenir continuera à guider notre action pour que les survivantes de violences sexuelles liées aux conflits en RDC puissent obtenir réparation.

Scroll to top